Menahem Pressler, la note consolatrice

France - 2009

 
scroll top
scroll top
 
 
 
Télévision
voir le film précédent
voir le film précédent
 
Menahem Pressler, la note consolatrice
Réalisateur(s) : Emmanuelle Franc

2010

Durée : 70' - Format : HDCam

 
 

Menahem en hébreu veut dire consolation. Enfant il s’est consolé de la violence de l’antisémitisme en se réfugiant dans la musique. Aujourd’hui encore, à 85 ans, Menahem Pressler court de concerts, en répétitions, en master class. De toutes les villes du monde où il se rend il ne voit que la salle de concert, l’aéroport, l’hôtel. Perpétuellement en quête d’un piano pour travailler, il a l’impression de perdre son temps dès qu’il s’en éloigne. Comme dans son enfance, la musique reste un refuge : « Quand je suis dans la musique, je n’ai plus peur ». La musique l’a consolé de tous les maux, lui a permis de survivre, et de consoler à son tour. Il est l’un des derniers pianistes de la fabuleuse Mitteleuropa musicale des années 50/60 aux Etats Unis. Il a fondé le célèbre Beaux Arts Trio avec Daniel Guilet et Bernard Greenhouse en 1955. Si la formation initiale a changé maintes fois, Menahem Pressler est toujours resté à la tête du trio et l’a maintenu au sommet de la perfection et du succès, notamment avec ses deux derniers partenaires Daniel Hope et Antonio Meneses. Le Beaux Arts Trio a fait ses adieux 2009 en une tournée triomphale et historique. Aujourd’hui, une nouvelle carrière de soliste s’ouvre à Menahem Pressler et, pédagogue recherché depuis 53 ans, il enseigne toujours à l’Université d’Indiana à Bloomington, USA. C’est aussi le lieu où, comme un talmudiste étudie la Torah, il travaille en solitaire et reprend le répertoire mille fois remis sur le clavier.

Producteurs : Jean-Stéphane Michaux
Auteurs : Emmanuelle Franc
Co-producteur : ARTE France
Version linguistique : Version française / Sous-titres anglais
Diffuseur : ARTE
Maison de production : Camera lucida productions
Distributeur : LUKARN